Comment apprendre le japonais ?

Comment apprendre le japonais ?

Bien que le japonais ne soit pas une langue facile et nécessite un peu de discipline, elle ouvre aussi la voie à une meilleure compréhension du Japon et de sa culture. Beaucoup de personnes veulent ainsi savoir comment apprendre le japonais rapidement et de façon durable.

Partir au Japon pour apprendre le japonais

Que vous appreniez le japonais seul ou avec un professeur, en restant en France vous allez forcément stagner. Il va arriver un moment où progresser, acquérir du vocabulaire va devenir de moins en moins facile. Partir au Japon est le choix fait par de nombreux étudiants voulant améliorer leur niveau. Il existe de nombreuses écoles (notamment à Tokyo) qui accueillent des étudiants étrangers pour quelques mois. Elles ont développé des programmes adaptés à ce type d’enseignement et si votre budget le permet c’est la voie royale pour devenir bilingue.

Pourtant organiser un voyage au Japon n’est pas si simple : quel type de visa demander ? Où se loger ? Comment se débrouiller sur place ? Ce sont autant de questions auxquelles il est difficile de répondre en quelques phrases. Heureusement il y a de nombreux sites traitant du voyage au Japon, comme par exemple : https://japon-fr.com/preparer-son-voyage-au-japon.htm.

Retenez simplement :

  • Pour un séjour de moins de 90 jours, un visa touristique suffit
  • Au delà, vous devrez demander un visa « Working Holliday », à la condition d’avoir entre 18 et 30 ans
  • Les écoles sont payantes mais peuvent aussi vous proposer des hébergements

Cependant, il est illusoire de vouloir partir au Japon et apprendre la langue sans en connaître les bases et pouvoir tenir une petite conversation. Vous risqueriez de perdre du temps, de l’énergie, de l’argent mais surtout ce serait une énorme frustration. Voici donc quelques conseils essentiels avant toute décision d’aller au japon pour apprendre le japonais.

Apprenez les alphabets !

Les japonais utilisent un jeu de caractères bien différent du notre, et d’ailleurs ce n’est pas un alphabet, mais un syllabaire et pour comprendre cela il faut remonter aux sources même de l’écriture au Japon. A l’origine, le japonais était une langue uniquement parlée. Vers 400 avant notre ère, les caractères chinois (les kanji) sont introduits au Japon via la Corée. Un kanji représente une idée au sens large : un objet, un verbe, une action, un état. Les japonais ont progressivement adopté ce système d’écriture en l’adaptant au fil des années. Comme ce système d’écriture est assez complexe, il a été décidé de le faire évoluer en prenant certains kanji de base correspondant à un son, à simplifier sa représentation pour former des syllabes (ka, ki, ku, ke, ko, ta, ti, ti, te, to, etc). Les premiers kanas sont apparus.

Il existe 2 ensembles de kana :

  • Les Hiragana, qui sont des simplifications des kanji d’origine. Ils servent à écrire les mots d’origine japonais
  • Les Katakana, qui ont une représentation plus anguleuse. Ils servent à écrire les mots d’origine étrangère (comme la plupart des mots anglo-saxons)

Quand on écrit en japonais, on utilise ainsi les deux ensembles de kana, mais aussi les kanji.

L’énorme difficulté de l’apprentissage du japonais réside dans les kanji. Il en existe 2141 de base, mais ils peuvent être combinés pour former de nouveaux mots. Ainsi le kanji KA (feu) associé au kanji ZAN (montagne) forme le mot KAZAN qui veut dire volcan. De même HANA (fleur) et BI (feu) désigne un feu d’artifice. Au final ce sont plus de 12000 mots à connaître.

Un japonais moyen connait environ 800 kanji de base, mais vous pouvez très bien lire un journal ou un magazine en connaissant « simplement » 200 à 300.

Travaillez les règles de grammaire

Alors que l’apprentissage des kana est des kanji peut sembler compliqué, la grammaire apparait comme assez simple. Il n’y a pas de genre (masculin ou féminin) et pas de singulier ou pluriel. Les constructions grammaticales sont faciles à apprendre et pas de verbe irrégulier (sauf deux). Plutôt que de grammaire il est préférable de parler de forme grammaticale, c’est à dire qu’il y a de nombreuses formes de construction de phrases, avec des terminaisons de verbe, qui permettent d’exprimer un état, une condition, une possibilité, une obligation, une invitation.

Il existe de nombreux livres pour apprendre le japonais, le plus connu étant le minna no nihongo (le japonais pour tous), qui est utilisé dans de très nombreuses écoles ou professeurs. La progression est à la fois cohérente et progressive. De nombreux exercice permettent de valider chacun des chapitres. Ce livre est en fait composé de 2 volumes. Le premier est uniquement en japonais, il contient le cours et les exercices. Le second explique en français les points de grammaire et donne les traduction du vocabulaire et des exemples de conversation.

Imprégniez vous de la culture japonaise

Regardez des films en version originale et essayez de lire des livres. Au début choisissez des ouvrages pour enfants, ils sont plus simples à lire et surtout les kanji sont surmontés de leur écriture en kana (que l’on appelle les furigana). En effet les enfants en début de scolarité ne connaissent qu’une centaine de kanji. Pour leur faciliter la lecture il y a donc une double écriture.

Rencontrez des japonais et parlez avec eux. Si vous habitez une grande ville il y a certainement des association dans lesquelles vous pourrez en rencontrer. Ils seront surpris d’entendre un français parler leur langue et n’hésiteront pas discuter avec vous.

Vous voilà donc prêt à apprendre le japonais, cette langue fascinante qui va vous faire voyager !

Comment apprendre le japonais ?
5 (100%) 3 votes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *