Studio de jardin : que dit la loi ?

Studio de jardin : que dit la loi ?

La construction d’un studio de jardin est une alternative qui séduit aujourd’hui bon nombre de propriétaires désireux de gagner une pièce supplémentaire sans avoir à supporter les contraintes réglementaires imposées par un agrandissement de leur résidence. Mais y a-t-il des démarches à faire en mairie lors de la construction d’un studio de jardin ?

Premier avantage du studio de jardin : son prix

Le premier critère susceptible de freiner la mise en chantier d’un agrandissement est souvent lié au budget. Il existe cependant des solutions qui permettent d’envisager la construction d’une pièce supplémentaire et de gagner des mètres carrés habitables, tout en restant dans un budget correct et en bénéficiant de nombreux équipements. La construction d’un studio de jardin peut tout à fait correspondre à ce type de projet. Certains modèles disposent de tout le confort nécessaire et comprennent même une salle de bain ou un cabinet de toilette !

La réglementation en vigueur

Construire un studio de jardin même si vous souhaitez l’équiper de l’eau et de l’électricité ne nécessite pas de faire appel à un architecte. Cependant Avoir pour projet de construire une nouvelle extension dans son jardin requiert d’être au fait de la législation. Un studio de jardin dépasse rarement la surface de 20 mètres carrés. Il n’est donc pas obligatoire de déposer une demande de permis de construire. Il est toutefois nécessaire, à partir d’une surface de 5 mètres carrés, de déposer une déclaration préalable de travaux en mairie. Quelques conditions doivent être réspectées : l’extension doit être érigée sur un terrain déclaré constructible, et le dépôt de la déclaration doit être fait en respectant un préavis d’un mois avant le démarrage des travaux. A savoir que si la mairie a approuvé un PLU (plan local d’urbanisme), la surface maximale de cette dépendance peut être augmentée à 40 mètres carrés. Dans des cas très particuliers, la mairie peut exiger un permis de construire (par exemple selon la nature du sol). En outre, cette construction doit absolument respecter les normes thermiques en vigueur, comme dans le cas de n’importe quelle construction neuve.

Vote pour cette réponse


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *